Relations historiques franco-islandaises


Petite chronique incomplète

2e moitié du 11e siècle Saemundur Sigfusson le Savant (ca. 1056-1136) étudie à Paris, vraisemblablement dans un séminaire

2e moitié du 12e siècle Thorlakur Thorhallsson, évêque de Skalholt (1178-1193) passe plusieurs années à Paris pour ses études

1198 Un bateau islandais est enregistré comme ayant vendu de la laine dans le port de Rouen

1226 Première traduction en islandais par le frère Robert du (vieux) français de la version de Tristan par Thomas d'Angleterre

2e moitié du 15e siècle Stefan Jonsson, évêque de Skalholt (1491-1518) séjourne en France pour ses études
La peste ravage l'Islande

1550 Décapitation de Jon Arason, dernier évêque catholique des pays nordiques, il se dressa contre la Réforme. Il avait introduit la presse typographique en Islande en 1540

1584 Traduction intégrale, dite de Gudbrandur (d'après l'évêque de Holar, Gudbrandur Thorlaksson), de la Bible en islandais. 500 exemplaires furent diffusés au prix unitaire de 2 à 3 vaches

17e siècle Le premier dictionnaire pour étrangers est un dictionnaire islandais-basque à l'usage des chasseurs de baleines et des pêcheurs de morue basques

1616 Les premiers "pêcheurs d'Islande" s'embarquent de Dunkerque pour les côtes islandaises

1644 La Relation de l'Islande du Huguenot Isaac de la Peyrère (1594-1676) est la première compilation de renseignements en français sur le pays

1647 Le chirurgien Pierre Martin de la Martinière s'embarque pour l'Islande, d'où il ramènera le premier récit de voyage d'Islande en français dans son Voyage des pays septentrionaux (1671). L'ouvrage connaîtra plusieurs éditions et sera traduit en allemand, anglais, danois, italien et néerlandais

2e moitié du 17e siècle Thordur Thorlaksson, évêque de Skalholt (1674-1697) fait ses études en France

1681 Les marins de Dunkerque reçoivent la protection royale pour la campagne morutière dans l'Atlantique Nord

(1703 La population totale de l'Islande s'élève à 50.358, dont 22.687 hommes)

1767-68 Yves Kerguélen de Trémarec (1734-1797), escortant deux fois des flottes de pêche en mer du Nord, commandant des frégates "La Folle" et "L'Hirondelle", accoste en Islande. En 1771 il publie sa Relation d'un voyage dans la mer du Nord qui sera rééditée jusqu'en 1804 et sera traduite en plusieurs langues

1772 La première expédition scientifique française est dirigée par Jean René Antoine Marquis de Verdun de la Crenne (1741-1805) par ordre du roi. Parmi les savants chargés de l'hydrographie, de la géographie, de la navigation et de la cartographie qui l'accompagnent, se trouvent le mathématicien Jean Charles de Borda et l'astronome Alexandre Guy Pingré, ainsi que l'ingénieur hydrographe et peintre Pierre Ozanne. Après deux ans de navigation autour du globe, l'expédition fait un bref séjour en Islande. Elle donnera lieu au Voyage fait par ordre du Roi en 1771 et 1772 en diverses parties de l'Europe, d'Afrique et de l'Amérique ... suivi de recherches pour rectifier les cartes hydrographiques, Paris 1778. Ozanne croquera une magnifique série des paysages et des côtes islandaises, très recherchés aujourd'hui

(1801 La population totale s'élève à 47.240, après avoir atteint un creux en 1785 avec quelque 40.000 habitants, en raison des éruptions volcaniques, des épidémies et des famines)

1802 Traduction en français de l'Atlas de voyage en Islande, fait par l'ordre de S.M. Danoise des Islandais Eggert Olafsson et Bjarni Palsson

(Le temps des lumières et l'âge romantique sont des époques où les expéditions scientifiques se multiplient, hydrographes, géographes et cartographes approfondissent et publient leurs recherches qui sont souvent traduites. Entre 1822-94 la France éditera une vingtaine de cartes marines des côtes de l'Islande)

(1835 La population totale de l'Islande s'élève à 56.035 dont 26.516 hommes)

1835-52 Le médecin et naturaliste Joseph Paul Gaimard (1790-1858), accompagné, entre autres, par l'homme de lettres Xavier Marmier (1808-92), et le géologue Eugène Robert, se rend en Islande. Gaimard publiera une description complète des us et coutumes, de l'histoire et de la géographie d'Islande dans huit volumes, et 4 volumes d'atlas et de dessins, d'une qualité remarquable, grâce notamment à August Mayer et Eugène Robert, Voyage en Islande et au Groënland exécuté pendant les années 1835 et 1836 sur la corvette "La Recherche" ... . Deux siècles après La Martinière, l'académicien et bibliothécaire de Ste. Geneviève, Xavier Marmier, écrira un texte aussi novateur qu'érudit. Gaimard et Marmie, avec les autres membres de la Commission Scientifique, seront reçus par l'évêque d'Islande et ils entreprendront ce qui est devenu aujourd'hui un circuit touristique classique. Gaimard acheta et ramena d'Islande des objets et des costumes islandais, dont le joyau était sans conteste la tapisserie (XIV-XVIe) de l'église de Grenjadarstadur représentant les scènes de la vie de St. Martin (aujourd'hui au Louvre). Gaimard sera immortalisé dans un poème de Jonas Hallgrimsson en 1839

1843-46 Le minéralogiste, expert en cristallographie, Alfred L. Descloizeaux (1817-1897) prend les premières photographies en Islande. Lors d'un second séjour en Islande il étudiera les phénomènes volcaniques et géothermiques dont il publiera les Comptes rendus à
l'Académie des Sciences

1852 La "pêche à Islande" par les Bretons se développe considérablement

1856 Le Prince Jérôme Napoléon visite l'Islande à bord de "La Reine Hortense" avec des musiciens, des photographes et autres spécialistes. En décembre est organisée dans les salons du Palais-Royal une exposition des objets ramenés d'Islande

1857 Charles Edmond Chojecki (1822-99) publie à Paris le Voyage dans
les Mers du Nord à bord de la corvette La Reine Hortense.

Arrivée des premiers prêtres catholiques en Islande

1858-72 Les pêcheurs français effectuent la salaison du poisson en Islande sous la surveillance de Messieurs Sylvain Allenou et L. Bouriaud de Paimpol

(A cette époque les Islandais cultivés commencent à voyager sur le continent et certains viennent à Paris pour faire leurs études)

1863 Fondation du Musée National

1865-75 L'abbé J. M. Beaudoin dirige la mission catholique en Islande

1868 Noël Nougaret publie son Voyage à l'intérieur de l'Islande dans le Tour du Monde avec des dessins inédits

1871 Le pasteur Jon Sveinsson (1857-1944), "Nonni", qui allait devenir mondialement célèbre pour ses livres pour enfants, fait ses études à "l'école libre de la providence", le collège des jésuites à Amiens

1870-90 Les marins français viennent nombreux en Islande et deux "maisons françaises" sont constituées pour les héberger

1886 Pierre Loti publie son Pêcheur d'Islande qui fera l'objet de plusieurs adaptations cinématographiques, dont Jacques de Baroncelli propose sans doute la meilleure version (1923)

1886-88 Le médecin et pharmacien Henry Labonne (1853-1936) est chargé par le Ministère de l'Instruction Publique de constituer un herbier complet. Il se rendra deux fois en Islande et publiera en 1888 L'Islande
et l'archipel des Faeroer à Paris

1893 Parution d'un dictionnaire de conversation franco-islandais par Pall Thorkelsson

1894-96 Raymond Pilet compile des poèmes et chansons islandaises dans son Rapport sur une mission en Islande et aux Iles Féroé

1896 Le Bureau des Longitudes commande une "mission magnétique" dans le cadre de l'Exposition Universelle 1900

1897 Le navire-hôpital "St. Paul" se rend pour la première fois en Islande ; il finira par échouer sur la côte islandaise en 1899

1898 La France fonde la Société des Oeuvres de Mer
Le "Baron de Hvitarvellir", C. Gouldrée Boilleau, s'installe en Islande et, entre autres, fonde une société laitière
Paul Passy, Professeur à la Sorbonne, réclame des postes pour l'enseignement des études nordiques

(1901 La population totale s'élève à 78.470 dont 37.583 hommes, Reykjavik la capitale compte 6.000 habitants)

1902-06 Ouverture d'un l'hôpital français à Reykjavik, Patreksfjördur, Faskrudsfjördur et Vestmannaeyar

1905 Le jeune théâtre de Reykjavik (1897) représente Molière

1908-10 Jon Stefansson (1881-1962) est le premier peintre islandais à étudier à Paris. Comme plusieurs peintres nordiques il étudiera chez Matisse

1908 Monsieur Jean-Paul Brioullin est nommé (premier) Consul de France à Reykjavik
Il y construira "Höfdi", qui est devenu le lieu des réceptions officielles de la ville de Reykjavik et qui a accueilli Reagan et Gorbatchev en 1986

1911 Madame Thora Fridriksson (1866-1958), officier de la Légion d'Honneur et propriétaire d'une boutique "Paris" à Reykjavik, participe à la fondation de l'Alliance Française. Elle consacrera toute sa vie au rayonnement de la France en Islande
Le Professeur Andé Courmont (1890-1923) est envoyé pour enseigner à l'Université d'Islande et deviendra Consul de 1917 à 1923
Fondation de l'Université d'Islande à Reykjavik

1912 4 goelettes françaises échouent sur les côtes du sud de l'Islande en février et mars en raison de violentes tempêtes

1920 Le Désir de Johann Sigurjonsson (1880-1919) est représenté au Théâtre des Champs-Elysées à Paris
La pièce sera reprise en 1987 dans une nouvelle traduction (Le Voeu) de Gérard Lemarquis et dans une mise-en-scène de Ragnheidur Asgeirsdottir au Théâtre Arcane, Paris

1924 Premiers cours de français à l'Alliance Française de Reykjavik

1926 Björg Thorlaksdottir Blöndal (1874-1934) soutient sa thèse de doctorat (ès lettres) à la Sorbonne - une première pour un Islandais

Les années 20 verront nombre d'artistes et intellectuels islandais venir travailler en France et notamment à Paris. Parmi eux
1928 Johannes S. Kjarval (1885-1972) qui peint en forêt de Fontainebleau

1935 La dernière goëlette de pêche, "La Glycine" quitte l'Islande en septembre, marquant la fin de l'ère des pêcheurs d'Islande
Publication en Islande d'une plaquette France ou vingt-cinq ans de
collaboration franco-islandaise
qui sera largement diffusée en France comme en Islande

16.09.1936 Le "Pourquoi Pas ?" fait naufrage au large d'Islande. Parmi les 40 disparus se trouvent Jean Charcot et le physicien Joseph Devaux. Cette tragédie provoque une grande émotion en Islande

1944-45 A l'instigation de l'Alliance Française formation d'un comité d'aide à la Normandie. L'Islande apportera son aide notamment à Avranches

1946 L'Islande, indépendante depuis le 17 juin 1944, et la France nouent des relations diplomatiques. Echange d'ambassadeurs respectivement en 1946 et 1947

(1950 La population totale de l'Islande s'élève à 143.973 dont 72.249 hommes)

hiver 1950-51 Représentation au Théâtre National des Mains Sales de Sartre et du Malade Imaginaire de Molière

1951 Mademoiselle Vigdis Finnbogadottir est l'une des trois récipiendaires de bourse partielle accordée par la France

1952 Première bourse d'études offerte à un(e) étudiant(e) français(e) par l'Etat islandais pour l'étude de la langue, l'histoire et de la littérature islandaises. Cette bourse est toujours d'actualité

Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir passent trois semaines en Islande

14.11.1952 Inauguration d'un monument Charcot à Reykjavik. Le 15 juillet, jour anniversaire de sa naissance, une plaque fut apposée dans le phare de Thormodssker. Sa mémoire sera aussi honorée dans un poème islandais, dans nombre de publications et ouvrages, dans des expositions (notamment celle du cinquantenaire à St. Malo en 1986), et par une cantate et un film islandais

14.7.1954 Inauguration d'une stèle dans le cimetière de Reykjavik en hommage aux marins français
Joséphine Baker visite l'Islande

1955 Halldor Laxness (1902-1998) obtient le prix Nobel de Littérature. Il est aujourd'hui assez bien traduit en français avec une dizaine d'ouvrages au catalogue

1958 Exposition de la Peinture Nordique Contemporaine, Galerie Raymond Creuze, Paris

(Les années soixante marquent une période très active de création artistique en Islande, avec en particulier le groupe SUM qui attire des artistes étrangers en Islande. A cette époque Icelandair reçoit l'autorisation d'ouvrir un bureau à Paris. Des éleveurs français importent des chevaux islandais. Les auteurs français sont de plus en plus traduits en islandais et dès les années 70 sont représentés d'une façon régulière sur les scènes islandaises : Molière, Anouilh, Ionesco, Beckett, Arrabal, Ghelderode, Gombrowicz, Tardieu ...)

1973 Rencontre Pompidou-Nixon à Kjarvalsstadir, Reykjavik
Régis Boyer continue ses recherches pionnières avec sa traduction du Livre de la Colonisation de l'Islande(qui sera reprise en 2000)

1977 ça va ? ça va ! - exposition de cinq artistes islandais contemporains à l'occasion de l'ouverture du centre G. Pompidou

(Pendant les années 80 l'intérêt pour l'Islande croît énormément : les touristes français visitent l'île, les festivals commencent à inviter musiciens, choeurs et artistes islandais. La Cité des Arts à Paris accueille des pensionnaires islandais. Des expositions et autres manifestations ont lieu partout en France et surtout dans les régions où il y a des "affinités électives" : la Bretagne, Rochefort, Gravelines, la Normandie, bien que des villes universitaires telles que Toulouse ou Montpellier organisent des journées culturelles. Traducteurs et journalistes s'affairent de part et d'autre, les voyagistes proposent l'Islande parmi leurs "produits" et les rédacteurs de guides de voyage se mettent à la tâche. Des émissions télévisées lui sont consacrées. Les cinéastes islandais participent aux festivals majeurs : Cannes, La Baule, Festival du Film Nordique à Rouen etc. et y remportent des prix. Des associations d'amitié se créent, en particulier France-Islande, toujours active, les jumelages de lycées et échanges scolaires se multiplient. A partir de cette date et pour des raisons évidentes il serait fastidieux d'énumérer toutes les manifestations de la présence islandaise en France. Ci-dessous un choix)

1982 Tonton Yves (Le Roux) dernier survivant des rescapés du naufrage de l"Aurore en 1912, se rend en Islande et témoigne de sa "saga islandaise"

1983 La France et l'Islande signent un accord de coopération scientifique et culturelle
Le Président Vigdis Finnbogadottir se rend en visite officielle en France
Parution d'un numéro consacré à l'Islande dans la revue littéraire Europe
Parution d'un Islande dans la collection Que Sais-Je ? aux PUF, par Pierre Biays

1985 Fondation de l'Ecole islandaise à Paris

1986 Nordanad, exposition d'artistes nordiques au Musée des Arts Décoratifs à Paris
50 ans de Peinture en Islande à St. Malo (catalogue), Rochefort et Paris (La Villette)
Mort de Jean-Pierre Jacquillat (né 1935), chef de l'Orchestre Symphonique d'Islande (à partir de 1972)

1987 Publication dans la Pléiade des Sagas Islandaises par Régis Boyer
Exposition Lumière du Nord, Grand Palais, Paris

(Pendant les années 90 plusieurs sociétés islandaises s'implantent en France. Certains Islandais y sont déjà installés depuis de longues années et la colonie islandaise - pour la majorité des étudiants - s'élève à quelque 300 personnes. L'islandais est enseigné dans une demi-douzaine d'universités accompagné par la publication de manuels d'enseignement de la langue. Les éditeurs français s'intéressent aux jeunes auteurs islandais. Certains Islandais acquièrent une renommée internationale et sont invités par les institutions officielles - Opéra de Paris, Ircam ..., et les sportifs sont "achetés" par les clubs)

1990 Le Président François Mitterrand se rend en visite officielle en Islande accompagné, entre autres, par Jack Lang. Outre le projet d'un dictionnaire franco-islandais, un fonds Jules Verne d'aide à la traduction a été constitué. Celui-ci a permis la traduction de l'intégrale de Rabelais, de Madame Bovary, des Poésies de Saint-John Perse et en 1996 la traduction de Jacques le Fataliste
Jack Lang remet les insignes de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres à l'écrivain Sigurdur Palsson
Fondation de la Chambre de Commerce Franco-Islandaise
Le Cinéma des Pays nordiques au centre G. Pompidou avec une douzaine de films islandais

1992 Expo Les Vikings organisée par le Conseil de l'Europe, le Conseil Nordique des Ministres et l'AFAA au Grand Palais, Paris

1993 Jacques Mer publie à la Documentation Française son étude de référence L'Islande - une ouverture obligée mais prudente

(En 1994 la population totale de l'Islande s'élève à 266.783 dont 133.781 hommes et 133.002 femmes, Reykjavik compte 103.020 habitants)

1994 La Mairie de Paris accueille l'exposition Johannes S. Kjarval (1885-1972) au Pavillon des Arts

1996 Les Boréales de Normandie consacrent leur cinquième livraison à l'Islande. La Normandie organise quantité de manifestations à cette occasion. Le Ministre de la Culture et de l'Education de l'Islande se rend à Caen pour l'inauguration d'une exposition Images d'Islande. Parution d'une bibliographie française quasiment exhaustive sur l'Islande
L'Islande offre la réplique d'une sculpture d'Einar Jonsson à la ville de Saint-Malo, représentant le Commandant Charcot et le naufrage du "Pourqoi Pas ?"
Parution, attendue depuis de longues années, du dictionnaire français-islandais
Le groupe d'amitié France-Islande à l'Assemblée Nationale, présidé par Georges Colombier, se rend en Islande et présente son rapport à l'Assemblée. Il y est notamment constaté que les échanges scientifiques entre les deux pays sont florissants
"Cold Fever", le film de Fridkrik Thor Fridkriksson remporte le Grand Prix au 7e festival du film européen de la Baule

1998 Visions du Nord au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
L'Islande apporte son soutien au projet "la boucle islandaise", tour de l'île en vélo organisé par la ville de Gravelines pour une quarantaine de personnes atteintes d'un cancer
Sortie du film d'Yves Angelo Voleur de Vie d'après le livre de Steinunn Sigurdardottir

1999 Rétrospective Erro au Jeu de Paume à Paris sous le haut patronage du Ministre de la Culture d'Islande, ensuite à Marseille
13.500 Français visitent l'Islande

2000 Avignon et Reykjavik sont parmi les neuf villes culturelles européennes
L'Islande ouvre un Office du Tourisme à Paris
F.-X. Dillmann poursuit son travail de recherche sur l'histoire des pays nordiques en publiant son édition critique de l'Histoire des Rois de
Norvège
par l'auteur des eddas, Snorri Sturluson (1178-1241)
Régate "Skippers d'Islande" Paimpol-Reykjavik
Semaine islandaise organisée à Paris par l'Alliance Française
Conférence Heimskringla à l'Ambassade d'Islande
Parallèlement à l'exposition Voyageurs photographes français en Islande, organisée par Aesa Sigurjonsdottir en Islande, celle-ci publie Islande en vue sur le même thème de la photographie française en Islande au 19e siècle
Hubert Védrine, Ministre des Affaires Etrangères, s'entretient avec son homologue en Islande

2001 Le chef-cuisinier islandais Hakon Mar Övarsson remporte le 3e prix des "Bocuse d'Or"
Jack Lang remet les insignes de chevalier de l'Ordre National du Mérite à la chanteuse Björk
Création d'un festival de musique "Provence-Islande" à Esparron de Verdon
Parution du livre ISLANDE L'Île rebelle (photos/texte Olivier Grunewald et Bernadette Gilbertas) chez Nathan
Conférence Saga de Njall le Brûlé à l'Ambassade d'Islande
David Oddsson, Premier Ministre, s'entretient avec le Président Jacques Chirac à Paris

2002 Célébration du 100e anniversaire de naissance de Halldór Laxness avec expositions á l'UNESCO et en province et colloques á Paris
Mai : Exposition de Ólafur Elíasson au Musée d'Art Modern de la Ville de Paris
Rencontre équestre franco-islandaise à Saumur
Vigdis Finnbogadottir reçoit le Grand Prix de la Société de Géographie

2003 Représentations à Paris et Reykjavik de la "Saga de Gudridur - viking islandaise de l'an 1000"
L'Islande reprend la chasse à la baleine provoquant protestation internationale

2004 Plusieurs musiciens et compositeurs participent au Festival "Présences" de Radio France
Exposition viking à l'abbaye de Daoulas en Bretagne
Quinzaine culturelle islandaise à Paris et en province

Les détails sont disponibles dans les rubriques spécifiques du site

Chronologie établie avec l'aimable collaboration d'Aesa Sigurjonsdottir et d'après la source "Menningarsamband Frakka og Íslendinga" de Alexander Johannesson, in Studia Islandica, vol. 9, 1944

2005 est une année particulièrement riche pour les relations culturelles franco-islandaises avec de nombreuses manifestations à Paris et en province
Signature de l'accord de jumelage entre Paimpol et Grundafjördur Participation de l'Islande à un débat de la Chambre de Commerce et d'Industrie à Paris sur la compétitivité nordique
Colloque sur l'âge des Sturlunga
Saveurs islandaises avec Siggi Hall
Traduction du livre d'Elin Palmadottir "Pêcheurs français en Islande"
Acquisition de la société Labeyrie (produits traiteur) par la SÍF
Acquisition de la société Comigro Geneco (poisson surgelé) par Icelandic
Acquisition de Kepler Equites SA par Landsbankinn

 



Inspired by Iceland