France Culture : Sur les Docks en Islande

Le 4 janvier 2011 à 17h : AU COEUR DE LA CRISE

La crise financière mondiale et particulièrement la faillite de la banque d’épargne en ligne Ice Save en octobre 2008 ont conduit l’Islande au bord d’un désastre annoncé. Des Islandais transformés en Ice-slave c’était le pronostic de bien des observateurs. Lors d’une précédente série d’émissions réalisées en Islande il y a un an nous avions pu mesurer le gouffre entre cette perception et la force presque insolente des islandais. La révolution des casseroles avait battu son plein et le peuple islandais n’était pas décidé à courber l’échine. Qu’en est-il deux ans après ? Les islandais ont vu les prix de la nourriture augmenter de 73%, Le chômage jusqu’alors inexistant grimper jusqu’à plus de 10%. Les islandais ont tenté de comprendre, ainsi ce sont 45 acteurs qui se sont relayés cet été pendant six jours pour lire le copieux rapport de la Commission spéciale d’enquête créé par l’Althingi fin 2008 pour analyser les raisons du désastre bancaire. Les islandais ont élu Jon Gnarr comme maire de Reykjavik et il a fait rentrer dans son conseil municipal ces islandais de l’ordinaire qui manifestaient avec leurs casseroles. Les islandais ont aussi à faire face à une dette individuelle et collective vertigineuse.

http://www.franceculture.com/emission-sur-les-docks-points-chauds-14-islande-deux-ans-apres-au-coeur-de-la-crise-remonter-la-pent

Le 5 janvier 2011 à 17h : LES GENS DU VOLCAN

Une première éruption qualifiée de touristique provoqua en Islande un but de promenade en un début d’année où l’habitude était prise de parler des soubresauts des marchés financiers plutôt que de ceux de la terre. Située a la divergence des plaques tectoniques américaine et eurasiatique l’Islande a engendré près de deux cent volcans ; dans la zone d’ Eyjafjallajökull, calme depuis plus d’un siècle, les sismographes ont enregistré du 3 au 5 mars 2010 plus de trois mille secousses. Dans la nuit du 20 mars trois cent personnes ont été prévenues par sms puis évacuées par la croix rouge dans la région rurale de Hvolsvollur . Guidés par Henry Kiljan Albansson nous avons quitté Reykjavik pour rencontrer à 170 kilomètres de la capitale les gens du volcan, ceux qui ont perçu le silence des oiseaux, entendu les chevaux s’enfuir, admiré et craint le feu et les cendres, vu surgir deux nouvelle formes volcaniques, entendu ce grondement qui incarne la respiration de l’Islande depuis des siècles.

http://www.franceculture.com/emission-sur-les-docks-points-chauds-24-islande-deux-ans-apres-les-gens-du-volcan-2011-01-05.html



Video Gallery

View more videos