23.07.2012

80 ans d'Erró

L'infatigable créateur Erró a fêté le 19 juillet son 80e anniversaire. Toute l'histoire - toute la mémoire - du 20e siècle est contenu dans son oeuvre.  Il disait lui-même d'ailleurs qu'il se sentait quelques fois plus journaliste qu'artiste. D'autres l'ont classé sous les rubriques du pop art, du surréalisme, de l'hyperréalisme, de la nouvelle figuration, du post-modernisme etc.

Erro est né à Ólafsvík dans le nord de l'Islande et suit les cours de l'académie des Beaux-arts de Reykjavík. A 20 ans il apprend la gravure, la sculpture et l'art de la fresque à Oslo. Lors d'un voyage en Espagne il adopte son premier pseudonyme de FERRO du nom d'un petit village entre Malaga et Almeria, Castel del Ferro. C'est le début de son attachement pour votre pays, puisqu'il partage sa vie entre Paris et une petite île des Baléares. Il voyage aussi en Allemagne où il découvre l'expressionnisme, en Italie : Rome, Naples, Florence et Ravenne où il étudie la mosaïque. Ensuite Israël, Cuba, Moscou, la Thaïlande, les Etats-Unis, la Chine. La rencontre avec Matta sera importante, ainsi que celle des surréalistes à Paris en 1958, qui dit-il, l'ont probablement détourné de l'abstraction. Il ne renie pas pour autant les grands maîtres du passé : Bosch, Brueghel, Grünewald, Dürer, Vermeer, Rubens et plus près de nous van Gogh, Léger, Picasso et Dali.

La suite est bien connue : les "scapes", les collages, les portraits, les sujets d'actualité et faits de société traités aves sa fantaisie propre - c'est-à-dire faite de violence, de dérision, d'érotisme, de rapprochements cocasses et même subversifs -  pour dénoncer et ridiculiser l'hypocrisie, le militarisme, la bureaucratie, la corruption...bref, brosser une fresque politique de notre monde chaotique.

La prochaine exposition Erró - Trente Tableaux carrés pour la galerie Carré - aura lieu du 7 septembre au 20 octobre à la Galerie Louis Carré & Cie.

 



Inspired by Iceland